En utilisant ce site vous acceptez notre utilisation des cookies
47 copy 7 Created with Sketch. Être rappelé

Festival, musique, cinéma, théâtre : Cet été, sortez malgré le handicap !

FeaturedImage 59

 

Vous pensez que les festivals ne sont pas faits pour vous car non accessibles ? Vous n’osez plus participer à des évènements par peur de ne pas être accepté ? Cet article est fait pour vous ! En effet, en avril dernier, le groupe de protection sociale Malakoff Médéric a réalisé une étude inédite sur l’accessibilité à la culture des personnes en situation de handicap. On apprend que 61% des personnes porteuses de handicap considèrent l’accès à la culture difficile. « Près de 7 personnes sur 10 souhaiteraient sortir davantage. Mais le prix (pour 44 % des personnes interrogées), l'affluence (pour 27 %) et le manque d'accessibilité des lieux (pour 18 %) les en empêchent. » D’après cette même étude, les festivals de musique et les concerts n’accueillent que 30% des personnes handicapées mais nous découvrons également des chiffres positifs : 57% des personnes interrogées considèrent que l’accessibilité à la culture a progressé ces dernières années. De plus, la première sortie culturelle des personnes à mobilité réduite est le cinéma avec 87% des individus interrogés qui y vont au moins une fois par an, devant les musées et expositions (77%), les festivals de musique (70%), les parcs de loisirs (70%) et le théâtre ou l’opéra (55%). Le groupe Malakoff Médéric essaye depuis plusieurs années d’améliorer l’accès des lieux de culture aux personnes à mobilité réduite. En 2015 et en 2016, il a ainsi été mécène de diverses manifestations estivales équipées de dispositifs destinés à accueillir les personnes handicapées (bénévoles et accompagnants dédiés, prêt de fauteuils roulants adaptés aux terrains accidentés, systèmes de boule magnétique et de colonnes vibrantes pour les malentendants…). Cette année, Malakoff Médéric renouvelle son engagement en faveur de l’accès à la culture par le soutien de Solidays, des Eurockéennes de Belfort, de Terres du Son et de Rock en Seine. Leur nouvelle publicité représente un jeune homme en fauteuil roulant au fond du public lors d’un concert qui se fait porter par le public, lui et son fauteuil jusqu’à la scène ! Un instant magique et solidaire à partager ! Vous pouvez retrouver cette publicité sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=Rpv6M7778ck

Dans le même esprit, une image a fait le tour de l’hexagone le mois dernier, celle d’un jeune homme dans son fauteuil roulant porté par le public lors du festival de musique extrême de Clisson : Helfest en Loire-Atlantique. D’après les habitués du festival, cela arrive chaque année !

AssetUploadField 20170726 174704

Michaël Jeremiasz quadruple médaillé paralympique de tennis en fauteuil et ambassadeur de la démarche accessibilité des lieux de culture et de loisirs pour Malakoff Médéric s’est exprimé après avoir participé aux Eurockéennes de Belfort (un grand festival de musique) : « Je fais partie des gens qui s'autocensurent. Durant seize ans, je me suis interdit les festivals, persuadé qu'on me mettrait à l'autre bout de la scène, que ce serait l'enfer s'il pleuvait, ou par crainte des mouvements de foule, car nous sommes, en fauteuil, les plus vulnérables. Et puis, je suis allé aux Eurockéennes de Belfort avec Malakoff Médéric, partenaire de l'événement ». Le sportif décrit le festival comme étant « all access » (complètement accessible ») grâce aux bénévoles et aux accompagnants. Un bar tenu par des malentendants était à disposition des participants, des fauteuils roulants à une roue également appelés « Joëlette » étaient en libre-service pour aller sur les terrains boueux ou rocheux sans oublier la mise en place de systèmes de boule magnétique et de colonnes vibrantes pour les malentendants. Malgré cette bonne initiative, le champion paralympique dénonce le fait que la culture ne soit pas encore assez accessible aux personnes à mobilité réduite ; principalement les lieux de patrimoine tel que les châteaux sont encore largement inadaptés : « Il n'est pas normal de payer le même tarif quand vous n'avez pas le choix », s’indigne Michaël Jeremiasz, qui interroge : « Pourquoi est-ce que je devrais être au premier ou au dernier rang? Pourquoi m'obliger à rester dans mon fauteuil roulant plutôt que de m'asseoir à côté de qui je veux ? M'imposer un seul accompagnant ?». Dans le même but de sensibiliser de plus en plus à l’accessibilité à la culture pour les personnes en situation de handicap, le festival Off d’Avignon se déroulant du 7 au 30 juillet porte sur le thème du handicap. Des comédiens et humoristes eux-mêmes en situation de handicap seront présents ! En espérant que toutes ces nouvelles initiatives arrivent d’ici peu aux oreilles de la nouvelle ministre de la Culture Françoise Nyssen.

N’oubliez pas de réserver sur notre plateforme Handivoyage pour vous logez en toute accessibilité lors de vos différents évènements culturels !

D’après un article du Figaro Culture : http://www.lefigaro.fr/culture/2017/06/22/03004-20170622ARTFIG00238-festival-cinema-theatre-sortir-malgre-le-handicap.php

 

Article rédigé par Camille GALOISY, membre de l'équipe et utilisatrice de Handivoyage.

Messages récents